N’est pas sourd celui que l’on croit…
52 minutes – 2003

N'est pas sourd celui qu'on croit

A Jérusalem, une école israélienne accueille des enfants et des adolescents sourds de 6 à 21 ans, juifs ou arabes, israéliens ou palestiniens grâce à la conviction presque insensée de quelques enseignants juifs et arabes eux aussi.

Diffusion France 5, KTO, Télé Suisse Romande
Sélectionné au Festival du Handicap 2005 et au Festival du film d’action sociale 2007.

 

A Jérusalem, au cœur même des tensions et des violences, la camera révèle « un petit coin d’humanité » : il s’agit d’une école israélienne qui accueille des enfants et adolescents sourds de 6 à 21 ans, juifs ou arabes, israéliens ou palestiniens grâce à la conviction presque insensée de quelques femmes et hommes, enseignants juifs et arabes eux aussi.

Il ne s’agit pas dans ce film de gommer la réalité d’un conflit et sa violence actuelle, mais de donner à voir la vie quotidienne d’une école qui réunit autour d’un projet éducatif humaniste, utopique, généreux des enfants sourds et leurs enseignants.
Ils nous rappellent qu’il n’y a pas d’autre choix que le dialogue, la reconnaissance et l’acceptation de l’autre.

Paradoxalement, c’est justement dans cette école pour sourds que l’on arrive à « s’entendre » et à communiquer.

Réalisation : Elie ROUBAH et Jean-Luc GUNST
Prises de vues : Attila EGRY et Noam ROUBAH
Montage : Florence CAUD
Musique originale : Gérard COHEN-TANNUGI

Dim lights Embed Embed this video on your site

 

Elie Roubah

Elie Roubah
"On fait des films pour la même raison que l’on entreprend des voyages
"
Mickaël CIMINO

Les extraits